Liens commerciaux

0

Comme plusieurs pays de la Communauté internationale, les Etats-Unis condamnent la répression sanglante de la marche des chrétiens dimanche dernier dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo.


Dans un message publié sur le compte Twitter de l’Ambassade américaine à Kinshasa, les Etats-Unis se disent « fortement préoccupés par l’usage disproportionné de la force en #RDC », notant mort d’hommes et blessures infligées aux civils.

Dimanche 31 décembre 2017, dans plusieurs quartiers de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), des manifestants brandissant des chapelets, des missels, des effigies du Christ ; ont fait face à des policiers et des militaires lourdement armés, tirant à balles réelles.
D’après le bilan provisoire des Nations unies, au moins huit personnes ont été tuées lors des rassemblements organisés par les catholiques du Comité laïc de coordination (CNC), qui évoque dix manifestants morts sous les balles. Les autorités ont reconnu quatre victimes, dont un policier.

« L’atteinte à la liberté de réunion pacifique et la perturbation des réseaux de communication [sont des] actes incompatibles avec la démocratie et un processus électoral crédible » dénoncent les Etats-Unis.
www.politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top