Liens commerciaux

0
Le parti présidentiel en République démocratique du Congo (RDC), le PPRD, a entrepris de modifier ses statuts en vue des élections prévues le 23 décembre prochain, rapporte mardi le site d’information Actualité.cd.

Plus de 300 cadres du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) ont assisté lundi à Kinshasa à l’adoption du projet révisant les statuts de ce parti. Parmi les innovations prévues par ces nouveaux statuts figure le fait que le parti du président Joseph Kabila devra être désormais dirigé par un président, secondé par un vice-président. Un poste de secrétaire permanent est également proposé.

Le PPRD est actuellement dirigé par un secrétaire général, Henri Mova Sakanyi, ex-ministre et ancien ambassadeur de RDC en Belgique.

Cette restructuration fait suite aux travaux d’une commission qui a été mise en place après la publication du calendrier électoral afin de permettre au PPRD de « remporter les futures élections ». « Je ne vois personne d’autre qui prendra la place du président du parti à part Joseph Kabila », a dit un membre du directoire du PPRD à Actualité.cd sous le couvert de l’anonymat.

Les statuts modifiés devront être adoptés au cours d’un congrès qui devra être convoqué entre juin et juillet prochains.

La RDC est rongée par de graves crises politique, sécuritaire et humanitaire. Le climat politique est particulièrement tendu en raison du maintien au pouvoir du président Kabila dont le dernier mandat constitutionnel a expiré le 19 décembre 2016.

Au pouvoir depuis 2011, il ne peut se représenter en vertu de la Constitution pour un troisième mandat lors de la présidentielle de 23 décembre, mais le PPRD n’a pas encore désigné de dauphin.

afrique.lalibre.be
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top