Liens commerciaux

0
La famille de Dominique Sakombi Ilongo, ministre sous le régime de Mobutu, se félicite de l’arrêt rendu le 7 février dernier par la cour suprême de justice qui a cassé l’arrêt qui avait ordonné en 2010 à Dominique Sakombi de quitter son domicile dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. Il s’agit d’une victoire sur les Kabila,estiment les Sakombi. Car cette bataille politico-judiciaire qui aura duré plus de dix ans, explique Molendo Sakombi un des fils de Sakombi, les opposait à Zoé Kabila, frère du président de la république. « En 2006, mon père a reçu un coup de fil du chef du protocole de la présidence de la république, l’invitant à se présenter à la résidence de M. Zoé Kabila dans le quartier Gulf. Il s’y est rendu et le frère du chef de l’État lui a ainsi expliqué que le vrai propriétaire de sa maison était désormais un certain Élie Lungumbu Milonge, étant en réalité son nom d’emprunt », déclare Molendo Sakombi à nos confrères de JA. S’en est suivi un dossier politico-judiciaire bien complexe dont les premiers éléments de compréhension remontent de 1970. Ceci aboutira à un premier arrêt en 2010 de la cour d’appel Kinshasa/Goma qui a donné raison à Élie Lungumbu Milonge présenté par la famille Sakombi,comme le nom d’emprunt de Zoé Kabila. Finalement c’est le 7 février dernier que la cour suprême de justice a cassé cet arrêt remettant dans leur droit la famille Sakombi.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top