Liens commerciaux

0


Le Centre de dialyse de l’Hôtel de ville de Kinshasa, inauguré en décembre 2016, dans l’enceinte de l’Hôpital général provincial de référence de Kinshasa, dans la commune de la Gombe, enregistre actuellement une augmentation de consultations quotidiennes en raison d’une prolifération des malades souffrant de problèmes des reins à Kinshasa, a indiqué à l’ACP le médecin néphrologue au centre, Stéphane Mukendi.



Le Dr. Mukendi a précisé que le Centre est l’œuvre de l’Hôtel de ville de Kinshasa .Il est supervisé par le directeur Nseka Nazer qui s’est fixé comme objectif de rendre service à toute la population de la capitale. Selon le médecin néphrologue, la dialyse se révèle comme la technique la plus appropriée dans le traitement de l’insuffisance rénale qui utilise une méthode spécifique dans l’évacuation des déchets de l’organisme contenus dans les reins.






Dans le centre, au moins une vingtaine de malades sont traités par jour mais il y a environ 500 séances de consultations quotidiennes pour des patients qui sollicitent les conseils des médecins au centre. Un projet d’extension du bâtiment est en vue dans les prochains jours pour résorber le déficit imminent de la demande, a expliqué le Dr. Mukendi. Deux types de dialyse sont dénombrés à savoir, la dialyse péritonéale qui utilise le péritoine dans la cavité abdominale et l’hémodialyse utilisant des appareils plus élaborés, des reins artificiels, a-t-il ajouté.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top