Liens commerciaux

0
Lundi 11 décembre 2017: l'homme Monsengwo débarque à Bruxelles, sur invitation et aux frais de Moïse KATUMBI. On aurait cru que ce serait pour enseigner la bonne parole à ce fils égaré de la république. Nenni. L'homme ne comprend pas la notion ecclésiastique de l'église de la même manière que nous autres. Il serait entrain d'écrire sa propre bible. Il éprouve de la haine dans son cœur sur la personne du fils de la promesse, que personne ne saurait expliquer. Lui qui n'a pourtant pas son âge et qui n'est même pas de sa génération.

En effet, né le 7 octobre 1939, l'homme Monsengwo totalise aujourd'hui 78 ans. Il a été ordonné prêtre le 21 décembre 1963. Devenu archevêque de Kisangani en 1988, il sera nommé à Kinshasa en 2007 et fait cardinal en 2010, avec le soutien du fils de la promesse. Dans tout ce parcours, il ne peut justifier aucun ombrage lui fait par ce dernier. Ceci de un.

De deux, il lui a été confié la charge de réunir la classe politique zaïroise à travers la conférence nationale souveraine et ses tendances partisanes ont saboté cette mission, là où ses collègues évêques ont pourtant réussi dans d'autres États. Devenu président de ce qui était l'assemblée nationale de l'époque, l'échec de l'homme a été d'autant plus criant qu'il nous laisse un mauvais CV, car s'inscrivant toujours dans un schéma qui ne favorise pas la cohabitation. Rassurez-vous, je vous parle toujours d'un homme de l'église...

Congolaises et congolais, l'homme Monsengwo à Bruxelles sur invitation et aux frais de Moïse KATUMBI. Qui l'aurait cru??? C'est un homme de l'église qui est appelé à participer aux actions de la déstabilisation de nos institutions. Tout l'inverse de ce qu'enseignent les saintes écritures. Dans la première réunion qu'ils ont tenue hier, l'homme s'est vanté de ses premières orientations à l'église catholique: désormais, nous serons tous dérangés par les sons des cloches chaque jeudi à 21h00, pour plaire à Moïse KATUMBI qui n'a pas manqué de lâcher des billets verts pour une telle opération. C'est la nouvelle mission donnée à l'église catholique par l'homme Monsengwo: sonner des cloches pour le besoin de Moïse KATUMBI et ainsi déranger même ceux qui n'aiment pas ces bruits. Que l'homme Monsengwo ne continue pas à décevoir des nombreux catholiques kabilistes que compte l'église catholique. Comment peut-on rationnellement respecter un tel homme, quand on est de l'autre bord politique que lui??? La question est posée et nous pouvons y répondre.

SOURCE  : Markel Michel Nassar
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top