Liens commerciaux

0
Il y a un an jour pour jour disparaissait un poids lourd de la politique zaïro-congolaise. Charles Mwando Nsimba s’éteignait à Bruxelles. Lui qui venait, deux mois plus tôt, de souffler ses quatre-vingts bougies. Le baobab katangais mourrait au moment où son parti l’UNADEF, son regroupement le G7, et sa méga plateforme le RASSOP avaient le plus grand besoin de lui. De sa vaste connaissance du pays et de la classe politique, de son immense expérience dans la gestion de l’appareil d’Etat et de ses réseaux à l’international. C’est donc cette valeur sûre que le Katanga et la RDC perdaient le lundi 12 décembre 2016. Pour commémorer cet anniversaire douloureux, la famille politique et biologique de l’illustre disparu a organisé une messe d’action de grâce. Au cours de cette célébration eucharistique, Christian Mwando, fils aîné du Patriarche Mwando, a prononcé un mot de circonstance. Forum des As publie l’intégralité de cette allocution.

MOT DE CIRCONSTANCE PRONONCE PAR L’HONORABLE CHRISTIAN MWANDO A L’OCCASION DU PREMIER ANNIVERSAIRE DU DECES DE L’HONORABLE CHARLES MWANDO NSIMBA
- Distingués invités, à vos titres et qualités respectifs ;
- Chère mère,
Au nom de la famille MWANDO et de l’UNADEF, je vous remercie d’avoir accepté de rehausser de votre présence la cérémonie d’aujourd’hui commémorant le premier anniversaire du décès de notre Père, ami, collègue et Président.
Je remercie également ceux qui se sont associés à nous dans une fraternité désintéressée pour la préparation de cette journée.
Je remercie particulièrement le Curé de cette paroisse Sacré-Cœur qui n’a pas hésité à nous accorder l’accès à ce beau cadre de méditation que nous offre notre église.
- Distingués invités, à vos titres et qualités respectifs ;
- Chère mère,
La cérémonie d’aujourd’hui a une double importance.
Premièrement, elle nous permet, à nous tous, toutes tendances confondues, de partager des souvenirs d’un être plein de hauteur, de sagesse et de vitalité que fut l’Honorable Charles MWANDO NSIMBA. En effet, peu importe nos divergences d’opinion, nous portons chacun quelque chose de lui. Il était ce que Victor HUGO appelait Une Force qui va. Il a traversé le temps, les époques et les générations. Et c’est aussi pour cela que nous sommes ensemble aujourd’hui pour dire notre reconnaissance à un digne fils de notre pays qui incarnait l’Etat, le respect de la justice, du droit et l’amour paternel.
Deuxièmement, la commémoration d’aujourd’hui me permet de renouveler notre engagement de poursuivre et préserver son héritage sur les plans politique, familial et de développement.
Avec l’aide de tous, regardons dans la même direction, dégagés de nos egos et de nos intérêts personnels, pour construire une grande famille et une grande nation telle qu’en rêvait Charles MWANDO NSIMBA.
Les paroles sont souvent vaines, c’est Dieu qui sait sonder le cœur des hommes ; c’est Dieu qui connait nos aspirations profondes.
Nous demandons au Patriarche Charles MWANDO NSIMBA, en cette occasion, d’intercéder auprès de Dieu, notre Père pour nous donner la paix dans notre pays et la paix dans notre famille.
Qu’il puisse adoucir les cœurs de nos dirigeants pour permettre, enfin, le retour de son frère ainé Etienne TSHISEKEDI pour reposer en paix dans la terre de nos ancêtres.
Encore une fois, mes remerciements à tous et un repos éternel dans la paix à notre Père Charles MWANDO NSIMBA.
Je vous remercie
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top