Liens commerciaux

0

La Voix de Sans Voix demande aux autorités congolaises de restituer les corps des personnes tuées lors des manifestations du 21 janvier 2018 à Kinshasa. L’ONG dénonce l’interdiction imposée aux membres des familles d’embaumer lesdits corps « avec comme conséquence que ces derniers puissent être intéressés dans un état de putréfaction très avancé ». Au cours d’une conférence de presse organisée ce lundi 29 janvier 2018 à Kinshasa, Rostin Manketa, directeur exécutif de la VSV a présenté l’identité des six personnes tuées par balle au cours des marches initiées par le Comité Laïc de Coordination. Certaines familles des victimes ont également témoigné devant la presse. La VSV demande également à l’Etat d’indemniser les familles ou les proches de toutes les victimes des manifestations pacifiques.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top