Liens commerciaux

0

Les réactions ne cessent de tomber après la manifestation du 31 décembre 2017. Les regroupements et partis politiques de l’opposition participant au gouvernement d’union nationale dirigé par le premier ministre Bruno Tshibala ont, dans une communication faite ce mercredi 03 janvier 2018 à l’hôtel du Gouvernement, condamné toute manipulation du peuple conduisant à la désobéissance civile, au désordre, à des actes de vandalisme et de contestation non fondées et de nature à retarder la tenue des élections, dès lors que le processus électoral est entré dans une phase irréversibilité.

S’agissant justement du processus électoral, la frange de l’opposition au sein de l’exécutif national reconnait le progrès réalisé, principalement la publication du calendrier électoral par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et acceptée par la communauté nationale et internationale.

Dans le même ordre d’idée, ces regroupements et partis d’opposition ont réitéré leur volonté de contribuer de façon déterminante à l’aboutissement du processus électoral.

Enfin, le groupe des Ministres de l’opposition a appelle le peuple congolais au calme et les leaders, en particulier ceux relevant des confessions religieuses, non seulement à la neutralité mais aussi à la retenue en cette période délicate de l’histoire du peuple de la RDC.

Parmis les ministres, on a noté la présence de Jose Makila, Marie-Ange Mushobekwa, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, Kabongo Athys, Bitakwira, etc.

Clement Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top