Liens commerciaux

0


La réplique du Rwanda, très attendue, est enfin arrivée ce jeudi 15 février par le biais d’un communiqué. Accusé « d’incursion » sur le sol congolais, l’armée rwandaise a répondu : « les troupes des Fardc ont violé notre frontière territoriale ». L’armée rwandaise se dit donc être dans ses frontières, quand les Fardc ont ouvert le feu mardi 13 février en plein parc de Virunga.

C’est au bureau du mécanisme de vérification conjointe de la CIRGL que l’armée rwandaise s’adressait. Elle lui demande de « vérifier de toute urgence les motifs de la violation » de l’intégrité du territoire rwandais par la RDC.

Les armées congolaise et rwandaise se sont affrontées au parc de Virunga mardi dernier, faisant de morts de deux côtés. Les autorités congolaises, accusant le Rwanda de violation de son territoire, ont saisi ledit bureau de la CIRGL qui traite les questions de limites frontalières. Ce dernier a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Par Tony-Antoine

CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top