Liens commerciaux

0


C’est dans l’après- midi du vendredi 16 février, que Gabriel Kyungu wa Kumwanza est atterrit à Lubumbashi. Les militants venus l’accueillir, rameaux dans les airs, chantaient à la gloire de leur leader.

La veille, depuis Bruxelles, l’ex président du Rassemblement grand Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, s’est insurgé contre la position du président de la Ceni qui estime que sans la machine à voter, il ne pourra y avoir élection cette année : « la machine à voter est une solution pour que Kabila reste au pouvoir… Au pays, les gens ne sont pas dupes, ils l’ont rebaptisée machine à tricher. Tout le monde a bien compris que le pouvoir cherche à s’assurer la victoire et que cette machine est la seule solution ».

« S’il y a des élections libres et démocratiques, enchaînait-il, Kabila ou n’importe qui dans sa bande n’a aucune chance face à Moïse Katumbi ».

Kyungu était à Bruxelles, officiellement, pour raisons de santé. Il a profité de son séjour pour rencontrer Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l’ex Katanga en exil depuis 2016.

Par Roberto Tshahe
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top