Liens commerciaux

0
Trente partis politiques dont l’Alliance pour la bonne gouvernance (ABG), des associations, ont signé, samedi 10 mars à Kinshasa, la charte de la Majorité présidentielle (MP) en présence du Secrétaire général de cette plateforme politique, Aubin Minaku Ndjala Ndjoku. Le président a.i de l’ABG, Adelard Itika Ilunga, explique son choix par le souci de l’union qui fait la force. " Nous avons adhéré à la MP parce que seuls nous ne pouvons pas gagner les élections". Selon le président Itika, son parti marche étape après étape pour atteindre les objectifs qu’ils se sont assignés, c’est-à-dire aller à la conquête du pouvoir, mettre en œuvre son projet de société. Excepté la présidence de la République, l’ABG alignera des candidats à tous les autres niveaux. Le parti soutient le processus électoral en cours et fait déjà du seuil de représentativité son affaire. Aux âmes bien nées dit-on, la valeur n’attend pas le nombre d’années. Créée le 02 juillet 2017, l’Alliance pour la bonne gouvernance a su marquer les esprits par ses actions spectaculaires de terrain. Notamment sa sortie officielle avec fracas au stade municipal de Masina qui avait refusé du monde. Quelques jours plus tard, l’ABG a réédité le même exploit en faisant carton plein à la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) à l’occasion de la sortie officielle de la Ligue des femmes. Il en sera de même lors des activités de la jeunesse au Camp Luka. Partout où l’AGB passe, le parti récolte du succès. Des sources de l’arrière-pays affirment que les descentes de plusieurs de ses cadres dans les provinces du Kwango, de la Tshopo, du Maï-Ndombe... ont marqué la population. On explique que le succès de l’ABG est lié à la politique du social basé sur la bonne gouvernance. Pas seulement. La clé de la réussite de l’ABG réside également, selon ses dirigeants, dans "la proximité avec la population. Nous sommes un parti des masses". La démonstration en a été faite le même samedi 10 mars à Kenge. Lorsque dans la capitale le président a.i de l’ABG signait la Charte d’adhésion de la MP, à Kenge, la délégation de la Ligue des femmes, conduite par Régine Wata, épouse du député Jonathan Wata, et la Secrétaire général adjointe en charge du Genre et de la Famille, Agnès Liande, fêtait avec les femmes de Kenge. Elles ont organisé un défilé qui a mis le chef-lieu du Kwango sens dessus sens dessous, affirment des sources en provenance de Kenge. On se demande même déjà jusqu’où ira l’ABG ! PARTI EMERGEANT Et quand on scrute les activités de l’ABG à travers Kinshasa, nul doute que la formation chère à Adelard Itika Ilunga est prête à affronter les élections. Les actions de terrain de cette formation politique ont fini par taper dans l’œil de la hiérarchie de la Majorité présidentielle qui a accepté de composer avec ce jeune parti que l’on présente déjà comme "parti émergeant". Le Secrétaire général de la famille politique du chef de l’Etat, Aubin Minaku, a invité les nouveaux adhérents à penser déjà aux élections en cherchant à créer des sous-formations politiques afin de faire face au seuil électoral. Après la signature du procès-verbal, ils ont reçu les effigies du chef de l’Etat Joseph Kabila avec promesse de leur remettre la charte de la MP la semaine en cours. Une foule immense de militants a assisté à ce rendez-vous. Les responsables et autres militants de différents partis politiques de la MP ont accueilli les nouveaux adhérents dans une ambiance festive.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top