Liens commerciaux

0


Selon Me Serge Miseke, avocat des accusés, « depuis que le procès a été suspendu au mois d’octobre 2017, rien n’est encore fait ».

Dans une déclaration faite ce dimanche 11 mars sur les antennes de Rfi, l’avocat des accusés affirme qu’«Il y a une implication d’une main noir ».

« Le procès ne se déroule plus, vous vous souviendrez que le ministère public avait précipitamment au mois d’avril dit qu’il a clôturé les enquêtes, et que le procès devrait commencé, le procès à commencé le 05 juin et a été suspendu le 22 octobre 2017, de lors le dossier est rentré à l’auditorat et plus rien ne presque fait, Certes il y a eu deux ou trois arrestations encore, mais actuellement le procès ne se tient plus. On est maintenant dans l’état où on ne peut plus cacher notre inquiétude. Il y a une implication d’une main noire. » dénonce-t-il

Pour ce dernier, « On prend les prévenus dans les prisons à Kananga ont les amènent à Kinshasa, pour concocter des choses dans le grand salon, il s’agit de deux suspects, je parle de BulaBula et José Tshibuabua, il y’a même des témoins je parle de gens Bosco Mukanda, qui a été reçu par le service de sécurité »

Et d’ajouter, « Je dis qu’il y’a une main noire, c’est ne sont pas ces petits villageois qui ont étaient à la base de l’assassinat, et voilà comment un an après c’est un fiasco, plus rien ne se fait »

Par Roberto Tshahe
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top