Liens commerciaux

0
Huit de dix ministres du gouvernement provincial sortant du Kasaï Central et un membre du secrétariat exécutif réclament neuf mois d’arriérés de salaire pour eux et pour les membres de leurs cabinets respectifs. C’est ce qui ressort d’une lettre qu’ils ont adressée au vice premier ministre et ministre de l’intérieur dont ACTUALITE.CD s’est procuré une copie. Dans cette lettre, les signataires rappellent à l’attention du Vice-premier ministre en charge de l’intérieur que depuis le rappel à Kinshasa de l’ancien gouverneur Alex KANDE MUPOMPA en janvier 2017, ils traversent un véritable calvaire dû à l’activisme des miliciens Kamuina Nsapu et au non-paiement de leurs salaires. « En effet, après le rappel à Kinshasa de son excellence monsieur le gouverneur Alex KANDE MUPOMPA au mois de janvier 2017, nous avons connu une situation difficile due aux pressions des miliciens opérant sous le label Kamuina Nsapu et au non-paiement des salaires. A ce jour, nous totalisons 9 mois d’arriérés de salaires », peut-on lire dans cette correspondance. Les ministres provinciaux sortants du Kasaï Central réclament aussi du nouveau gouverneur Denis KAMBAYI, le paiement des salaires des mois de janvier et février 2018 et espèrent que le Vpm, Henri Mova, va les aider à rentrer dans leurs droits: « Ainsi nous venons solliciter auprès de votre autorité en plus de 7 mois d’arriérés de nos salaires de juin à décembre 2017, le paiement des émoluments de janvier à février 2018 par l’actuel gouverneur de province « . La situation de réclamation des salaires des ministres provinciaux sortants du Kasaï Central n’est pas isolée. Depuis le gouverneur Trésor Kapuku et son successeur Hubert Kabasubabu, sous l’ancienne province du Kasaï Occidental , les membres de leurs gouvernements ont toujours fini leurs mandats avec des arriérés des salaires que le trésor public n’est jamais arrivé à payer.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top