Liens commerciaux

0
La crise sécuritaire et humanitaire dans le territoire de Djugu est loin de se calmer. Les indicateurs présentés par la communauté humanitaire présente en Ituri démontrent que depuis le 2 mars la situation s’empire. Les violences ont même tendance à se rapprocher de la ville de Bunia, chef-lieu de la province, qui continue à accueillir les déplacés. A Bunia, les jeunes des plusieurs quartiers organisent des patrouilles pour sécuriser la ville. Depuis décembre 2017 dans le territoire de Djugu, plus de 300.000 déplacés et plus de 120 morts ont été recensés, d’après les sources onusiennes. Selon les acteurs humanitaires, ces chiffres sont d’ailleurs minimalistes étant donné qu’à cause de la violence plusieurs zones sont encore inaccessibles. Ces déplacés sont concentrés à Djugu, à Bunia, à Mahagi, à Kpandroma et dans d’autres zones. « La crise humanitaire en Ituri est inquiétante. Chaque jour, nous voyons des violences et des nouveaux déplacés. Il y en a qui sont dans des zones inaccessibles. Ce qui fait qu’on ne sache pas exactement l’ampleur de la crise. Il n’y a pas un territoire d’Ituri qui est épargné par ce phénomène des déplacés », a dit Fernando Arroyo, numéro deux du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha), en RDC qui revient d’une mission à Bunia. Selon le constat de ce cadre de OCHA, ces déplacés vivent dans une précarité qui nécessite une intervention d’urgence. « La première urgence est l’eau, l’assainissement, la sécurité alimentaire, la protection, l’éducation, les besoins fondamentaux qu’ils ont abandonnés dans leurs villages d’origines. Peut-être que le besoin le plus immédiat est la protection physique et la protection en tant que droits de l’homme », a-t-il ajouté. Un plan humanitaire de trois mois a été élaboré pour pallier aux premiers besoins. Ce plan ne couvre que les zones accessibles et ne peut concerner que 50.000 personnes. Ce plan multisectoriel coûte environ 9 millions de dollars américains. Jusque-là 4 millions de dollars ont été mobilisés. Un autre plan plus général est en élaboration par la communauté humanitaire pour intégrer tous les besoins.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top