Liens commerciaux

0
Devant le conseil de sécurité de l’ONU le mercredi 7 mars, le vice-premier, ministre des affaires étrangères et intégration régionale, Leonard She Okitundu, a dénoncé les actions de l’opposition sur le terrain qui, selon lui, ne contribuent pas à apaiser le climat pré-électoral. « Les déclarations incendiaires visant la déchéance des institutions de la République, les appels à l’insurrection ou au soulèvement populaire en instrumentalisant, à dessein, les lieux de culte, les sanctions ciblées injustes violant les principes du droit international ne contribuent pas à un apaisement du climat pré-électoral tant souhaité », a dit Leonard She Okitundu. Il a, en outre, dénoncé l’utilisation abusif du concept « décrispation » qui, pour lui, devrait être appliqué à toutes les parties. « La décrispation doit concerner tous les acteurs tant de la Majorité, de l’Opposition que de la Société Civile dont l’Eglise Catholique ainsi que les partenaires internationaux qui doivent poser des actes dans le sens souhaité, celui d’accompagner constructivement d’une manière paisible le processus politique qui doit mener aux élections », a-t-il précisé. Il a rassuré,par ailleurs, devant les membres du conseil que le gouvernement congolais continue de travailler pour appliquer l’accord de la Saint Sylvestre dans son intégralité notamment, dans son volet décrispation.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top