Liens commerciaux

0
Le Comité Urbain de Sécurité de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, a appelé la population à coopérer avec les forces de l’ordre en lui fournissant des informations pour empêcher toute incursion ennemie. C’est ce qui ressort de la réunion qui a mis au tour d’une table le maire de la ville, les responsables de ce comité. Pour ce faire, il a été demandé à toutes les forces de sécurité de doubler la vigilance afin d’éviter d’enregistrer de nouveaux massacres dans la ville de Beni et ses alentours comme l’a dit Jean Claude Batieba, porte-parole de Comité à Actualite.cd. « Nous nous sommes réunis le mercredi avec tous les services de sécurité au tour du maire de ville pour définir les dispositions pratiques après les massacres de Mangolikene. Il a été demandé aux membres du comité de sécurité plus spécialement aux forces de défense et de sécurité ainsi que aux éléments de la police de doubler la vigilance. C’était aussi une occasion d’appeler la population à demeurer calme et dans la sérénité et à continuer à coopérer plus pour donner des informations aux autorités compétentes afin de pouvoir sécuriser d’avantage la ville de Beni et ses environs », a-t-il déclaré. Le bilan provisoire du récent massacre des civils à Mangolikene, une localité située à l’Est de la ville de Beni dans le groupement Bapakombe-Bakonde, fait état d’au moins une dizaine des morts enregistré, sept cultivateurs portés disparus, des vivres emportés, et des huttes incendiées.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top