Liens commerciaux

0


La police nationale congolaise s’est prononcée à nouveau sur les circonstances qui ont conduit à la mort de l’activiste Rossy Mukendi.

Ce 01 mars à Kinshasa, le porte-parole de la police, le colonel Mwana Mputu, a réaffirmé la position officielle qui attribue « l’homicide » de Rossy Tshimanga Mukendi au brigadier Tokis Kumbo qui a été « bel et bien identifié et déféré » à l’auditorat militaire de la Gombe, où il sera jugé, entre autre, pour avoir tiré de « balles en caoutchouc en moins de 20 m ».

Quant aux « propos outrageux » qui rendent le commissaire supérieur adjoint Lokese Carine responsable de l’homicide de Rossy, la police met « en garde » ses auteurs qui risquent d’être « poursuivis par la justice ».

L’activiste Rossy Mukendi Tshimanga a été tué le dimanche 25 février dernier lors de manifestations appelées par le Comité laïc de coordination. Sa mort a créé une profonde indignation.

Par Tony-Antoine
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top