Liens commerciaux

0


A quoi Antoine Gizenga joue? Juste 24 heures après sa rencontre avec Joseph Kabila, -l’illégal et l’illégitime président-, voilà le même Gizenga, envoyé le n°3 du PALU, l’ancien premier-ministre, Adolphe Muzito pour des échanges avec le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. C’est Muzito lui-même qui a laissé entendre et affirmé qu’il rencontrait le Cardinal au nom de Gizenga. L’ancien premier-ministre et Monsengwo ont parlé tour à tour de plusieurs sujets sur la situation politique de la République. Mais, ils ont rechigné de communiquer sur ce qu’ils ont vraiment parlé. Cependant, l’avenir politique du pays a fait l’objet principal de leurs échanges. Cette rencontre du n°3 du PALU, une journée après la visite de Kabila à Gizenga démontre clairement que le patriarche n’est pas motivé à consolider ou relancer ses anciens amitiés avec l’illégal et l’illégitime président de la République. Même si certains essaient de vouloir faire passer dans l’opinion que c’est sur décision de Kabila que Gizenga a limogé le secrétaire permanant Gizenga Lugi. De toutes les façons, ce n’est pas Lugi, l’homme fort du PALU. Aujourd’hui, les aspirations et la dynamique du PALU sont portées et conduites par l’ex PM Adolphe Muzito, qui vient de rencontrer contre toute attente le farouche opposant à Joseph Kabila, qui n’est rien d’autre que Laurent Monsengwo Pasinya. La démarche de Kabila et ses courtisans se trouve être qu’un coup d’épée dans l’eau face à un PALU dont la base n’arrête pas d’exiger un candidat à la course aux fonctions suprêmes de la République. Surtout quand on sait qu’il y a peu la jeunesse du parti a lancé une campagne de collecte des fonds non seulement pour le candidat président, mais aussi pour les candidats aux législatives nationales et provinciales. C’est un grand rebondissement pour Muzito. Il rêve désormais un costume d’un vrai challenger à l’élection présidentiel. Il ne faux plus sous estimer l’homme. Ses adversaires devraient le regarder deux fois maintenant. A considérer son dernier déplacement à Luanda, où il a été reçu par l’ancien président angolais Dos Santos. Un actif aux comptes de Muzito, connaissant le rôle que l’Angola joue dans la sous-région. En définitif, Gizenga est entrain d'embrouillé Kabila. Le PALU est déjà sur une nouvelle voie. Une voie pas avec Kabila.

c -news
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top