Liens commerciaux

0
Devant les militants et cadres du Parti travailliste (PT), Steve Mbikayi, fondateur de ce part a affirmé que ceux qui organisent des marches ont peur des élections. Il a confirmé samedi 3 mars à Kinshasa, l’organisation des élections en Décembre 2018.

« Ceux qui font des marches sont des gens qui ne sont pas prêts pour aller aux élections. Parce que s’ils veulent bien changer de régime, changer le pouvoir, la meilleure façon c’est d’aller aux élections. Et si on se rend compte que l’accord n’est pas bien appliqué, la meilleure façon c’est de demander une évaluation de l’accord par tous les signataires. Ce n’est pas aller dans les rues », a affirmé Steve Mbikayi.

Il a organisé cette rencontre après la réunion entre Commission électorale nationale indépendante (CENI) et les ministres du gouvernement issus de l’opposition.

Selon le président du PT, les moyens financiers sont mobilisés, la loi électorale votée, le calendrier électoral disponible, la volonté du chef de l’Etat est perceptible et plusieurs partis sont partants. Steve Mbikayi, estime que les contestations sont inhérentes à tout processus politique mais ne peuvent bloquer la machine.

« Je ne pense pas qu’on doit bloquer les élections parce qu’il y a quelques personnes qui ne sont pas prêtes. Je sais ce que tous les partis de l’opposition iront aux élections. Parce que j’ai vu, après avoir été reçu par la CENI qu’ils ont essayé de changer le langage. Apparemment ils seront prêts. Ceux qui n’iront pas aux élections vont rester et le pays va continuer d’avancer », indique M. Mbikayi.

Steve Mbikayi a aussi, par la même occasion, restructuré son parti et a mis en place la commission de la centrale électorale du PT.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top