Liens commerciaux

0
Le pistolet Flash-Ball est une arme de poing
Il est principalement destiné aux forces de police, aux CRS durant des émeutes et les violences.
Sa forme se situe entre le pistolet et le fusil à canons sciés, cette arme, relativement peu encombrante, ressemble à un jouet ou à un fusil à eau à première vue.

Le Flash-Ball existe en deux versions :

Le pistolet flashball Super pro qui est fabriqué avec des alliages métalliques.
Le pistolet flashball Compact, une version du pistolet plus légère car elle est construite avec des matériaux composites.

L’arme flash-ball peut utiliser des projectiles variés, le plus courant étant une balle de caoutchouc dur.

Les dangers du flash-ball :

 Le projectile tiré par un Flash-Ball est normalement sans danger de mort pour la victime.

 Néamoins il peut entrainer de sévères blessures, en particulier s’il atteint la tête. On recense de nombreux cas où des personnes ont subit de sérieux dommages corporels après avoir reçu une balle de Flash-Ball au niveau de la tempe, entrainant parfois un éborgnement chez la personne victime de cette arme.

 Une balle en caoutchouc de Flash-Ball est potentiellement aussi mortelle que n’importe quel projectile, si elle atteint des zones sensibles ou encore si le tir est porté trop près de la cible.

 Une arme telle le Flash-Ball, bien qu’étant à létalité atténuée, reste donc capable de blesser voir de tuer une personne.

 Des hématomes (voir des gros bleu) ont été observé sur la majorité des personnes ayant reçu un tir de flashball.

Un exemple d’une mauvaise utilisation de l’arme flash-ball :

En France, un jeune homme de 16 ans a été grièvement blessé à l’œil au cours d’une échauffourée avec la police, dans la nuit de samedi à dimanche, dans cette ville de Seine-Saint-Denis. La « police des polices » a ouvert une enquête pour déterminer si sa blessure est due au projectile en caoutchouc d’un flash-ball.

L’adolescent de 16 ans blessé grièvement à l’œil par le tir de flash-ball d’un policier a été hospitalisé, ont indiqué à la presse ses avocats.
« Les chances de récupération » de son oeil gauche « sont infimes » a déclaré M. Jean-Pierre Mignard.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top