Liens commerciaux

0
Le ministre rd-congolais de la justice, Alexis Thambwe Mwamba a été convoqué, le mardi 10 avril, au Sénat pour y répondre à une question du sénateur MLC, Jacques Djoli, à propos des arrestations arbitraires répétées des opposants, journalistes et activistes pro-démocratie en République
démocratique du Congo, RdC. Thambwe Mwamba a étonné les sénateurs dans ses réponses ! Il a été totalement en contradiction flagrante avec les articles 16, 17, 18 et 19 de la constitution. Cet ex rebelle RCD-Goma, puis MLC a affirmé aux sénateurs que les officiers de la police judiciaire et de l’ANR –agence nationale de renseignements ne dépendent d’aucun ministère, encore moins du parquet. Ils sont des électrons libres qui peuvent refusé d’exécuter l’ordonnance de mise en liberté provisoire signée par le PGR –procureur général de la République. On sous-entend ici que ces derniers peuvent détenir dans leurs geôles sans aucune base juridique, comme depuis le 30 décembre 2017, Carbone Beni et ses amis. Ou encore depuis plusieurs mois d’Edmond Kuli. A entendre cet ancien mobutisme devenu kabiliste plus que Kabila lui-même, la RdC est donc une prison à ciel ouvert et les agents de l’ANR en sont des éléments incontrôlés et incontrôlables. Sauf par leur chef, le tyran Kalev Mutond –le bourreau… l’un des bourreaux de C-NEWS, qui répond que de Joseph Kabila.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top