Liens commerciaux

0
Réagissant aux propos du secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Emmanuel Ramazani Shadary, sur les ondes de RFI sur Moïse Katumbi, le coordonnateur du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement et de la plateforme Ensemble pour le changement dans la région du Katanga, a qualifié ces propos de provocation.




Dans un entretien ce samedi 7 avril 2018 à ACTUALITE.CD, Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza parle “d’une pure provocation et des manœuvres dilatoires” quant aux déclarations du secrétaire permanent du PPRD à propos de Moïse Katumbi.




« Condamner Katumbi, c’est cela le projet de société de la Majorité présidentielle. Par contre, attaquer Katumbi, c’est se mesurer à son projet de société et non multiplier toutes ces manœuvres pour l’écarter« , a dit Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza.




Pour lui, le secrétaire permanent du PPRD a placé la barre très haut et doit s’occuper de son camp.




« Shadary bat d’abord campagne pour un candidat fantôme, inconnu des Congolais. Il doit s’y intéresser que s’occuper du sort de Katumbi. Il ne peut pas se transformer en parlement, ni en justice pour annoncer la sentence réservée à un citoyen congolais« , a t-il poursuivi.




Pour le contexte, Emmanuel Ramazani Shadary a déclaré sur RFI que Moïse Katumbi Chapwe sera condamné bientôt pour avoir dirigé pendant 10 ans l’ex-Katanga avec la nationalité Italienne. Conséquence, il pourrait être écarté de la course à la présidentielle prévue au 23 décembre prochain en République Démocratique du Congo.

José Mukendi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top