Liens commerciaux

0
Le ministre des Sports, Papy Niango tient à l’aboutissement de l’affaire de détournement présumé des fonds importants au sein de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). 


Se confiant jeudi 19 avril à Radio Okapi, Papy Niango estime qu’il est important que les Congolais sachent combien coûte le sport dans le pays. D’après lui, les dépenses engagées dans la promotion du sport ne peuvent pas se résumer à un montant d’un million de dollars, à la base d’une vive controverse en RDC.

«La vraie question est : ‘depuis le 1er janvier 2018 jusqu’aujourd’hui, combien nous coûte le sport ?’ Est-ce un million ? Non ! Pour quels résultats ? Le Congolais doit le savoir », a affirmé le ministre Papy Niango, estimant qu’il ne s’agit pas de focaliser le débat le montant d’un million de dollars, que lui avait jugé exorbitant pour la préparation des Léopards séniors, les Léopards U20 et U17 aux compétitions continentales.

 

 
Le président de la FECOFA, Constant Omari et trois autres dirigeants, Barthélémy Okito, secrétaire général aux Sports de la RDC, Roger Bondembe et Théobald Binamungu, tous deux vice-présidents de la FECOFA, avaient été interpelés par les services du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi, mardi dernier. Ils étaient soupçonnés de détournements des fonds alloués aux équipes nationales.
 
Ils "ont été remis en liberté provisoire ce jeudi contre paiement d'une caution d'un million de francs congolais chacun (625 dollars)", a déclaré à l'AFP Me Emmanuel Kande, avocat de la défense. Les quatre dirigeants sportifs "ne peuvent quitter le territoire national, ils doivent être disponibles à tout moment pour répondre aux préoccupations du magistrat", a expliqué l'avocat.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top