Liens commerciaux

0
Dans une correspondance datée du 07 mai dernier, parvenue à 7SUR7.CD, le Premier ministre Bruno Tshibala a mis en garde le ministre des Affaires Foncières, Lumeya-Dhu-Malegi.

Cette sanction selon le premier ministre, fait suite aux plaintes déposées à la primature par des particuliers, personnes physiques et morales, au sujet des arrêtés illégaux pris par le ministre des Affaires Foncières. En clair, le ministre extorquerait les parcelles des tiers.

Bruno Tshibala a pointé donc du doigt le comportement de Lumeya-Dhu-Malegi qui déshonore le gouvernement.

« Les rappels à l’ordre verbaux que je vous ai adressés à ce sujet pour corriger votre comportement sont restés sans effet. La situation se dégrade davantage. Il est établi que vos agissements violent le code de bonne conduite de l’agent public, déshonore le gouvernement d’union nationale et sont donc condamnables », a indiqué le premier ministre dans cette correspondance.

Tout en infligeant son ministre une sanction de mise en garde, B. Tshibala promet des sanctions plus sévères en cas de récidive.

Le Premier ministre a par ailleurs demandé au ministre des Affaires Foncières de lui transmettre tous les arrêtés qu’il a signés.

« En outre, je vous demande de me faire parvenir tous les arrêtés pris par vous depuis votre nomination comme ministre des Affaires Foncières en vue d’être audités et éventuellement annulés », lit-on dans cette correspondance.

Le chef du gouvernement exige de ce fait, que Lumeya-Dhu-Malegi lui transmette tout projet d’arrêté ministériel, pour autorisation en vue de protéger, selon le premier ministre, les droits de citoyens et sauvegarder l’honneur du Gouvernement d’union nationale.

Le ministre des affaires foncières est techniquement placé sous tutelle du chef du gouvernement.

J.K
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top