Liens commerciaux

0
Vendredi 27 avril 2018 dans la matinée, le Premier ministre, Bruno Tshibala Nzhenzhe, a tenu à se rendre compte des progrès réalisés par la Ceni depuis le lancement des opérations de l'identification et de l'enrôlement des électeurs. Les efforts fournis et qui restent à faire pour mener à bon port le processus électoral ont fait l'objet des échanges dans la perspective d'une organisation apaisée et transparente des scrutins combinés du 23 décembre 2018.

Le chef de l’exécutif national est allé se rendre compte de l’évolution du processus électoral et confirmer l’appui du gouvernement au calendrier de la Ceni. « Je suis venu voir ce qui se fait ici, mais surtout écouter la Ceni afin d’apporter une réponse prompte du gouvernement » , a déclaré M. Tshibala.

Sur place, le président de la centrale-électorale, Corneille Naanga, l’a conduit dans différentes salles après lui avoir donné tous les détails de l’évolution du processus électoral. Au terme de sa visite, Tshibala Nzhenzhe a palpé du doigt le progrès réalisé par la Ceni dans la conduite du processus électoral. « Je félicite la direction de la Ceni pour les efforts fournis pour nous permettre d’atteindre le point d’orgue de ce processus. Avec les explications qui viennent de m’être fournies par le président de la Ceni, je rentre comblé. Le processus se déroule normalement », a-t-il déclaré.

Face à son hôte, le président de la Ceni, Corneille Nangaa, a dressé un état des lieux du processus électoral et donné des contraintes qui peuvent entraver l’organisation d’élections ainsi que les attentes par rapport au gouvernement.

Il a d’abord cité le financement des élections. Ici, le président de la Ceni a exhorté le gouvernement de parachever le décaissement des fonds. L’autre attente, c’est celle liée à la création des cours d’appel dans de nouvelles provinces afin de faciliter la résolution des contentieux électoraux. La question de la sécurité figure également parmi les contraintes retenues par la Ceni.

Avec le Premier ministre, la centrale électorale a sollicité des garanties sécuritaires pour ses agents, surtout dans des zones en conflits.

Saisissant l’occasion, Corneille Nangaa a exprimé le besoin pour la Ceni de disposer de ses installations propres, spécifiquement que le gouvernement l’aide à acquérir l’actuel bâtiment qui abrite ses bureaux. Car, une grande institution comme celle-ci, avec autant de dossiers sensibles, ne peut pas continuer à louer chez un individu.

« L'organisation réussie des élections reste la première mission de mon gouvernement »

En guise de réponse, le Premier ministre a rassuré la Ceni quant au financement du processus électoral qui, selon lui, relève de la responsabilité du gouvernement. « L’organisation des élections fait partie des priorités du gouvernement » , a confirmé Tshibala. En ce qui concerne la sécurisation des élections, il a annoncé qu’il se tiendra dans les tout prochains jours, une réunion qui regroupera toutes les parties concernées afin que les Congolais aillent aux urnes en toute quiétude.

Par rapport à la machine à voter, le chef du gouvernement s’est dit « satisfait » de cette avancée significative. « C’est une option exclusive de la Ceni en tant qu’organe technique et nous ne faisons qu’appuyer », a-t-il déclaré, avant de féliciter le bureau de la Ceni pour le travail abattu jusque-là, surtout avec l’enrôlement de plus de 40 millions d’électeurs et le nettoyage du fichier électoral.

Après avoir personnellement expérimenté le fonctionnement de la machine à voter, le Premier ministre Tshibala a lancé un appel à tous les Congolais d’adopter cette nouvelle technologie qui offre plusieurs avantages de vote à moindre coût.

Rich Ngapi
Le Potentiel / Primature
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top