Liens commerciaux

0
La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) recommande vivement au gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) de remplir correctement son rôle régalien de sécuriser les parties du territoire national touchées par l'insécurité. Ce, pour éviter un nouveau report des élections attendues le 23 décembre 2018.

La Cenco a formulé cette recommandation à l'occasion de la cérémonie de publication des Rapports sur l'observation électorale et de monitoring des manifestations et réunions publiques en RDC, de décembre 2017 à mars 2018. Rapports établis par la Commission Épiscopale Justice et Paix (CEJP) de la Cenco.

Elle a également recommandé à l'exécutif central de s'abstenir de prendre des mesures restreignant la liberté des manifestations et des réunions publiques pacifiques sur l'ensemble du territoire national.

A la Ceni, il lui est demandé de publier les mesures d'application de la loi électorale afin d'en faire large diffusion auprès des électeurs, redynamiser le cadre de concertation avec les partis politiques, rassurer et apaiser le peuple congolais quant à l'usage de la machine à voter...

Le Conseil supérieur de la magistrature est quant à lui appelé à assurer le suivi de l'affection des magistrats dans les cours et tribunaux.

Les partis politiques doivent intensifier les activités d'éducation civique à l'intention de leurs membres sur les enjeux électoraux en cours.

Il est demandé aux partenaires techniques et à la Monusco d'apporter leur appui logistique et financier à la Ceni pour la tenue des élections.


MCNTeam / mediacongo.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top