Liens commerciaux

0
Félix Tshisekedi non seulement demandeur, preneur de la primature; mais aussi et surtout quémandeur.


En réalité, ce leader de fait ou leader par héritage parental est non seulement demandeur, preneur de la primature; mais aussi et surtout quémandeur. Quand il est en présence de ceux qui refusent de le voir premier ministre de Kabila, telle que la base de l’UDPS, il met en avant son slogan. Cependant, quand il se trouve en face de ses plus proches notamment les membres de sa famille biologique et certains de ses amis de la diaspora, il se dit prêt à prendre le poste. Pourquoi donc ce double langage? Dans une réunion de ses conseillers les plus actifs quelque part dans la commune de Lingwala, ces derniers faisaient remarquer, qu’il n’y avait pas de mal pour FATSHI, de prendre la primature, en effet c'est juste pour aller chercher de l’argent en vue de bien affronter les élections. «L’UDPS n’ayant pas l’argent pour aller aux élections, le passage de ses membres au gouvernement et dans les institutions va produire de l’argent; et avec ça nous serions en mesure de participer à ces élections sans difficultés financières aussi importantes», argumentait l’un des conseillers de Félix Tshisekedi, à cette réunion nocturne de Lingwala. Entre temps, FATSHI lui-même poursuit dans le secret ses contacts avec le régime pour parvenir à la matérialisation du projet qui portera Félix Tshilombo, à l’Hôtel du gouvernement ; peut-être l’un de ces quatre matins. FATSHI doit donc être clair et dire la vérité à la base de son parti, qu’il veut réellement devenir premier ministre de Kabila. Que de profiter de la naïveté de cette dernière faute d’instruction, de la compréhension des enjeux et manœuvres politiques, pour la narguer.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top