Liens commerciaux

0


Le chef du bureau de la MONUSCO dans la région de Beni-Butembo-Lubero Warner Ten Kate arrive à la fin de son mandat après 26 mois passés à superviser les opérations de la MONUSCO dans le grand Nord.

Invité de Radio Okapi ce mardi, il dit partir avec un sentiment « mitigé », expliquant qu’il ne peut pas être satisfait dans la mesure où « la paix n’est pas totalement rétablie dans cette partie de la RDC ».

Il note tout de même des avancées dans le rétablissement de la paix dans la région, estimant que la violence qui affecte notamment le territoire de Beni a perdu de l’ampleur par rapport à il y a deux ans.

« On a eu une accalmie pendant presque une année. Après, la violence est revenue mais j’ai l’impression que c’est moins qu’il y a deux ans. En analysant cette violence, je pense qu’on fait un tout petit peu des progrès », a affirmé M. Kate, admettant tout de même qu’il reste beaucoup à faire dans la région.

Il s’est réjoui du fait que les pays de l’Afrique australe membres de la SADC ont résolu de coordonner leurs efforts avec la MONUSCO pour mettre fin à la violence dans la région, alimentée par l’activisme des ADF.

Cependant, selon lui, l’option militaire ne suffit pas pour régler le problème de l’insécurité dans ces territoires du Nord-Kivu. Il préconise également une approche politique de la situation.
Warner Ten Kate s’entretient avec Martial Papy Mukeba:



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top