Liens commerciaux

0
Le président zimbabwéen Hemmerson Mnangagwa, a essuyé samedi 23 juin dernier, un attentat qui a blessé certains de ses proches collaborateurs. Une explosion avait retentit, juste après qu’il ait prononcé son discours de campagne.

Depuis Kinshasa, le président de l’UDPS Felix Tshisekedi, est monté au créneau ce dimanche 24 juin, pour dénoncer cet acte. Il appelle le peuple zimbabwéen à privilégier la voie des urnes.

“Je condamne fermement l’attaque terroriste sur le président du Zimbabwe E. Mnangagwa. J’appelle le peuple zimbabwéen à éviter le choix de la violence, pour privilégier la voie des urnes, par des élections libres et crédibles”, s’est exprimé F. Tshisekedi via Tweeter.

Le président du Rassemblement des Forces acquises au Changement a dans la foulée, lancé un appel à l’U.A.

“L’Union Africaine doit aider le continent africain à rejeter ces genres de pratiques”, a-t-il conclu.

Le bilan officiel de cet attentat fait état des 5 morts, dont 2 proches du président Hemmerson, ainsi que plusieurs blessés.

E. Mnangagwa, sauf énorme surprise, est bien parti pour remporter la présidentielle du 30 juillet prochain face à son rival Nelson Chamisa, du Mouvement pour un Changement Démocratique “MCD”.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top