Liens commerciaux

0


Enfin, Jean-Pierre Bemba Gombo pourra quitter la Hollande pour le Royaume de Belgique.


 En effet, la Belgique, via Didier Reynders, son Ministre des Affaires Etrangères, a finalement répondu favorablement jeudi 14 mai soir à la demande que lui avait adressée la Cour Pénale Internationale au sujet de l’accueil de cet ancien Vice-président congolais après la liberté provisoire qui lui a été octroyée en attendant le verdict final sur la deuxième affaire de subornation des témoins ce 4 juillet. A la lumière de ce quitus de Bruxelles, il appert que le Chairman du MLC n’aura plus des longs jours à passer à La Haye.


 A travers un baladeur, les journalistes du Quotidien La Prospérité ont prélevé la gerbe de réactions des Kinois. Bon nombre d’entre eux ont confié leur satisfaction car, l’attente de Bemba aux Pays-Bas faisait tomber l’ardeur qu’avait suscité son acquittement dans la première affaire, puis sa relaxation sous liberté provisoire.

Heureuse de savoir que le leur a obtenu la liberté, bien qu’elle soit provisoire, le peuple congolais ne s’est pas montré indifférent à ce sujet. Il est important pour le leader du MLC de se savoir aimer et attendu dans son pays. Il sied de dire, qu’en quelque sorte, la libération de Bemba vient susciter et donner espoir à une certaine catégorie de personnes qui ne voyaient plus, parmi les opposants restants, quelqu’un qui puisse faire face dans la conjoncture actuelle de la République Démocratique du Congo au régime en place. Curieusement, d’autres ne voient pas Bemba à la présidence, ils se réjouissent de le savoir acquitter des grandes charges qui pesaient sur lui, mais de là, venir pour postuler comme président de la République semble trop beau, c’est une idée que certains kinois contestent alors que d’autres l’affirment. «Nous, congolais sommes content que finalement la justice internationale ait pris la décision de sortir Jean-Pierre Bemba de prison, car lui quand même a purgé la grande partie de sa peine, en étant enfermé et s’est soumis a tout ce qui lui a été recommandé alors qu’il était à la CPI. Et, cela laisse croire qu’il est le candidat potentiel à la présidence, parce qu’il connait maintenant la vraie justice et il va l’appliquer, une fois élu président de la République», a soutenu un cambiste anonyme de Kintambo. Par ailleurs, M. Jean-Marc, trouvé sur le même endroit, a confié qu’il n’est pas d’accord que Bemba postule à la présidence, étant donné que pendant son absence au pays, il y a des opposants qui ont travaillé dur pour que l’on arrive même au niveau actuel. Néanmoins, le fait que la Belgique accepte de le recevoir est une bonne chose.
Ruth Miandabu
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

.
 
Top