Liens commerciaux

0
La décision de la mission onusienne en RDC date d'il y a un mois. Selon le commandant second de la police nationale congolaise (PNC) ville de Beni, le Colonel Lisangi, cette décision nuit à la mobilité des troupes en cas de nécessité. La Monusco assistait la PNC deux fois par semaine en ration alimentaire et en carburant, a-t-il fait savoir.

« C'est une décision de la très haute hiérarchie de la Monusco. Même à leur niveau ici à Beni, ils n'ont pas pu être en mesure de remédier à cela. On nous a promis de résoudre cette situation mais il n'y a toujours pas de résultat ».

Pour le chef de bureau ad intérim de la Monusco Beni-Lubero, les rations attribuées à la police n'arrivaient pas aux vrais destinataires . Pour lui, la Monusco apportera de nouveau son aide lorsque le réseau de ceux qui détournent cette aide sera démantelé .«Cet appui a été momentanément suspendu parce que il y a eu des cas de corruption. Notre appui n'arrivait pas totalement aux vrais destinataires.

Lorsqu'on est responsable, il est bon de faire une pause et d'évaluer l'appui et nous rassurer que les destinataires sont satisfaits » a-t-il déclaré. Des accusation rejetées par le colonel Lisangi qui appelle les partenaires à une franche collaboration, estimant que cette aide était gérée en toute transparence.

Delphin Mupanda, correspondant MCNT/Beni
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top