Liens commerciaux

0
« Le sénateur Bemba n'a aucun problème pour mettre les pieds au pays. Il sera là. Il est sénateur en fonction. Vous allez le voir en République démocratique du Congo pour participer au Congrès du Parti. Il est président national du MLC », annonce, très contente, Ève Bazaiba (photo), la secrétaire générale de ce parti.

« Tous ceux qui veulent connaître l’avenir politique » de Jean-Pierre Bemba dont l'acquittement, après 10 ans de détention a été annoncé hier par la CPI, sont invités à attendre la tenue du congrès, « rendez-vous le 12 et le 13 juillet lors du congrès MLC », prévient Eve Bazaiba.



Bemba complètement libre

Pour la secrétaire générale du MLC, l’acquittement de son président signifie « l'annulation de toutes les peines ».

Et que le fait que Jean-Pierre Bemba soit encore en prison n’est qu’une formalité.

« La chambre d'appel avait prévenu l'opinion que lorsqu’il s'agira du verdict final comme ce qui s'est passé hier, ce verdict aura de l’influence sur la deuxième affaire qui n'est qu'une affaire subsidiaire ».

Concrètement, selon elle, « Monsieur Bemba est libre. Il a été acquitté et toutes les peines annulées ».

Tout ce qui reste n'est « qu'une procédure administrative pour que Jean-Pierre Bemba sorte de la prison ».



Opposition renforcée

« La donne Bemba doit être considérée comme un plus dans le travail que nous sommes en train de faire dans l'Opposition. Ce n'est pas un élément qui vient perturber mais c'est un élément qui vient renforcer nos liens », estime Eve Bazaiba.

Dans une interview vendredi à TOP CONGO FM, le président de l’UNC, partenaire du MLC, avait de nouveau appelé les acteurs politique de l’opposition à un sursaut.

« Le choix du meilleur candidat doit être élaboré pour que le Congo ait une alliance de qualité », estime Vital Kamerhe
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top