Liens commerciaux

0
Jean-Pierre va très bientôt rejoindre sa famille à Bruxelles. Hier jeudi 14 juin, la Belgique a répondu favorablement à la demande de la Cour pénale internationale d’accueillir l’ancien vice-président de la RDC et s’apprête déjà à le recevoir.


C’est à travers un communiqué du ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, que les autorités belges accèdent à la demande de la CPI de permettre " le séjour de Monsieur Bemba en Belgique où réside sa famille, suite à sa mise en liberté provisoire".
La Belgique " a toujours inscrit son action en soutien aux juridictions pénales internationales ", ajoute le communiqué, avant de préciser que cette décision a été transmise à la Cour, indique Rfi.
Cependant, le jour du transfert du sénateur congolais reste à préciser. Toujours selon ce communiqué, les démarches pratiques seront entreprises à cet effet dans les jours à venir. Pour les proches de Jean-Pierre Bemba et les membres de son parti, le plus tôt serait le mieux.

EVITER DES ATTROUPEMENTS
A en croire la source, les conditions posées par la Belgique pour cette remise en liberté provisoire ne sont pas encore connues. Néanmoins, Bruxelles entend maintenir l’ordre public sur son territoire et éviter tout débordement lié à cette libération, notamment éviter les attroupements, meetings autour de la résidence de Jean-Pierre Bemba. Surtout qu’avant-hier, une foule nombreuse des partisans de JP Bemba avait pris d’assaut le quartier Matonge à Bruxelles.
Officiellement, l’opposant congolais n’a pas d’autres restrictions de la CPI que de ne pas s’exprimer sur l’affaire en cours, celle de subornation de témoins. Ses avocats lui ont recommandé de ne pas s’exprimer du tout jusqu’à ce que sa peine dans cette seconde affaire soit fixée. Selon Rfi, aucun bain de foule n’est prévu non plus. Jean-Pierre Bemba fera peut-être une apparition ce dimanche à l’église s’il arrive à Bruxelles d’ici là.
L’ancien vice-président congolais devrait loger dans une de ses propriétés dans la banlieue de Bruxelles, précisément dans la petite commune de Rhode-Saint-Genèse, une banlieue bourgeoise où vivent des artistes, des hommes politiques et même, dit-on, l’un des frères du roi.

JP BEMBA N’A PAS DE PASSEPORT EN COURS DE VALIDITE
Selon le président du groupe parlementaire MLC à l’Assemblée nationale, Alexis Kalenga, cité par mediacongo.net, le chairman ne dispose pas actuellement d’un passeport en cours de validité.
En effet, après plus de dix ans dans les geôles de La Haye, le passeport qu’il détenait, a finalement expiré. Ainsi, le groupe parlementaire MLC et alliés a tiré la sonnette d’alarme afin d’éviter le sort advenu à Moïse Katumbi. Alexis Kalenga a déclaré à ce media en ligne que l’ambassade de la République démocratique du Congo en Belgique traîne, « sans raison valable », pour délivrer à Jean Pierre Bemba le passeport biométrique dont il a fait la demande en bonne et due forme.
Il estime, par ailleurs, qu’en tant qu’ancien vice-président et sénateur bénéficiant encore de ses immunités, il devrait automatiquement entrer en possession de son passeport. Néanmoins, le ministre des Congolais de l’étranger, Emmanuel Ilunga, a reconnu par mediacongo.net que le gouvernement n’a pas encore été saisi sur le cas du passeport de Jean-Pierre Bemba. MOLINA et Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top