Liens commerciaux

0
Sur invitation des parlementaires européens, Georges ALULA Makita s'est adressé aux Congolais et leurs amis réunis dans une salle, et suivis par vidéo conférence dans une autre salle par les députés européens notamment ceux de la commission des affaires étrangères, afin de parler de l'importance de la diaspora dans la vie congolaise.



Il a présenté essentiellement son programme de gouvernement de 140 milliards de dollars américains pour la reconstruction du Congo.





Cette rencontre historique est une reconnaissance significative par L'UNION Européenne de l'implication de la diaspora en général et de M. Georges ALULA en particulier dans le paysage politique congolais.





Finalement, il n y a pas de secret d'État. Voici les enjeux de cette rencontre:



1. Le Congo devient le centre de gravité des crises internes et des rivalités entre pays qui menacent dangereusement la paix et la stabilité au niveau régional et international:
Montée en puissance des pays émergents notamment les BRICS, rivalités sur matières premières, mondialisation sans effets positifs, conflits armés recurants, crises politiques permanents, boom démographique, migration massive vers l'Europe, revenu trop faible par habitant, corruption généralisée, droits de l'homme inexistant, classe politique médiocre et une situation de non Etat.



2. L'Occident pousse la communauté internationale à s'impliquer dans l'État congolais défaillant pour une solution durable à la crise. Il s'agit entre autres d'écarter la formule: "pas d'intellectuels, pas des problèmes", qui caractérise la présidence du Congo. En effet, depuis l'indépendance jusqu'à présent, le Congo n'a jamais connu un président universitaire. Alors que le président est la clef de voûte des institutions, de la bonne application de la constitution et des lois dans le pays.

3. A ce point, le leadearship du Dr. Georges ALULA avec son programme de reconstruction du Congo, est une nouvelle donne incontournable qui intéresse la communauté internationale pour une alternative politique au Congo.

Ainsi donc, la présidence d'après Kabila sera incarné par un vrai intellectuel engagé, avec une vision réaliste, une imagination fertile, une expertise professionnelle de haut cadre avérée, un vécu démocratique en occident, un lien permanent avec le Congo et une sensibilité humaine pour l'intérêt général.

KAMANGA AMITAR
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top