Liens commerciaux

0
C’était au cours d’un concert commémoratif du 58ième anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo, -concert donné par le Chœur Marie Reine des Anges, à la
paroisse Sainte-Anne, à la Gombe, le lundi 25 juin, que le conseiller spécial de Joseph Kabila, Me Jean Mbuyu Luyongola a éclairé que le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a toujours et encore demeuré à la solde du régime. Toutes les tergiversations de Monsengwo contre le pouvoir ne sont que trompe œil. Le prélat est toujours au service de Kabila via Mbuyu qui exerce aux côtés de Monsengwo les charges du président de la Chaire Monsengwo. Chaire Monsengwo est un groupe catholique, qui véhicule et soutient les idées et réflexions de l’Archevêque sortant de Kinshasa. D’ailleurs, lui-même Monsengwo en est l’autorité morale. Prenant la parole après le concert de Chœur Marie Reine des Anges, voici ce que dit Mbuyu : «je prends ici la parole au nom du cardinal. Il s’inquiétait sur la tenue de ce concert. Il craignait que ça ne puisse avoir lieu. Il se réjouit que vous avez pu organiser le concert». Et d’ajouter : «je suis en contact permanent avec lui. C’est ce que je lui ai dit au téléphone». Ici de s’interroger, comment expliquer un conseiller spécial de Kabila, -Kabila que Monsengwo prétend combattra, pouvait-il exercer des fonctions aussi importantes aux côtés de ce cardinal, et admettre que celui-ci est opposant au président sortant? Il n’y a que des idiots, cons et fanatiques aveugles qui peuvent encore continuer à croire au combat pro-démocratie de cet Archevêque hors mandat, spécialiste dans la diversion et versatile. Avec cette infiltration occasionnée par Monsengwo en personne, il est désormais difficile de croire aux actions du CLC –comité laïc de coordination. En effet, il s’agit d’un groupe de pression que Monsengwo a mis en place pour ses intérêts. Mentez mentez, il en restera toujours quelque chose. Les reportes de C-NEWS, ont vu des personnalités intègres et crédibles de l’opposition et de la société civile quittaient la salle, quand Mbuyu s’est mis à parler ainsi au nom de Monsengwo. Certains secouaient même la tête, pour manifester leur étonnement, et cela sous les yeux hypocrites de l’abbé Georges N’jila, président du Presbytère -chef de tous les prêtres de l’Archidiocèse de Kinshasa.


YVES BUYA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top