Liens commerciaux

0
Le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, promet de faire injonction au procureur général de la République (PGR) pour l’ouverture d’un dossier judiciaire contre les présumés auteurs des violations des droits de l’homme indexés dans le rapport de la commission d’enquête mixte.

Ce rapport, qui accuse notamment les forces de l’ordre d’avoir recouru à l’usage disproportionné de la force lors des dernières marches des fidèles catholiques, a été remis à Alexis Thambwe pour des poursuites.

«Une copie sera destinée au procureur général. Une autre à l’auditeur général. Et quand le procès va commencer, ce sera en audience publique. Il n’y a pas de raison que le procès soit à hui-clos. Il faut que l’opinion soit au courant de ce que nous sommes en train de faire», a réagi les gardes des sceaux à l’issue de sa rencontre, ce jeudi 28 juin 2018, avec la ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa.

Publié depuis le 10 mars dernier, ce rapport est le résultat d’une commission d’enquête mixte mise en place depuis début février à l’initiative du ministère des Droits humains. Cette commission était composée des délégués du ministère des Droits humains, du ministère de la Justice, de la Commission nationale des Droits de l’homme (CNDH), de la société civile, du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH) et du Bureau de liaison de l’Union Africaine (UA). Elle était présidée par Marie-Ange Mushobekwa, ministre des Droits humains. Georges Kapiamba en était le rapporteur désigné par la société civile.

Will Cleas Nlemvo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top