Liens commerciaux

0
* Comme l’Assemblée nationale avait désigné le remplaçant du Prof Banyaku, le Sénat lui, choisira le successeur de VTP.


Dans son édition d’hier jeudi, « Forum des As a vu juste, en annonçant la tenue d’un congrès ce vendredi au Parlement. Certains ont vite cru en un fake-news. Pourtant, le quotidien de la 11ème rue Limete du quartier industriel de avait la bonne info. Intervenant hier sur Top Congo Fm, le rapporteur de l’Assemblée nationale Berocan Keraure a confirmé la réunion en congrès, des deux chambres du Parlement ce vendredi 15 juin. En tout cas, sauf modification de dernière minute. A l’ordre du jour de cette rencontre, la désignation du remplaçant du Prof Félix Vundwawe Te Pemako (VTP), à la Cour constitutionnelle.

Selon certaines indiscrétions des couloirs du Palais du peuple, le choix serait déjà opéré. Le Sénat aurait présenté la candidature unique du Pgr honoraire Polycarpe Mongulu T’apangane pour remplacer VTP.C’est donc ce qui sera annoncé le plus officiellement au cours du congrès de ce matin. Question de se conformer aux dispositions de l’article 158 de Constitution du 18 février 2006.
Jusqu’en fin d’après-midi hier au Palais du peuple, en tout cas dans les travées de l’hémicycle, ça chuchotait sans cesse autour de l’ancien Pgr Polycarpe Mongulu T’Apangane. Mais la primeur étant réservée au Congrès, l’opinion devra donc prendre son mal en patience et attendre le secret de la "délibération " ce matin.

C’EST LE SENAT QUI CHOISIT
D’ores et déjà, une chose est sûre. Pas de conciliabules préalables entre les bureaux de deux chambres quant à la désignation du successeur de Félix Vundwawe Te Pemako à la Cour constitutionnelle. Bien au contraire.
Le choix relevant des prérogatives du Sénat. " En l’espace de deux mois, notre Parlement aura procédé à deux remplacements de ses délégués à la Cour constitutionnelle. Au mois de mai dernier, la Chambre sœur, c’est-à-dire l’Assemblée nationale nous avait présenté son membre désigné pour remplacer son premier représentant ayant démissionné au début du mois d’avril dernier, cette fois-ci, il revient au Sénat de choisir son candidat. Car, le Prof Vundwawe a été dès le départ, le mandataire du Sénat ", a déclaré hier à Forum des As, un sénateur qui a requis l’anonymat.Homme de gabarit imposant, l’ancien Pgr Polycarpe Mongulu est sénateur, élu de la province de la Mongala. ...
Une session ordinaire peut en cacher une autre. Extraordinaire cette fois-là. Jusqu’hier, la tenue d’une éventuelle session extraordinaire se confirmait de plus en plus pour vider complètement le calendrier de la session de mars qui s’achève ce vendredi 15 juin.
Déjà, au cours de la plénière d’hier au Sénat, le président de la Chambre haute du Parlement, Léon Kengo Wa Dondo a évoqué la question, en exhortant ses collègues sénateurs de ne pas trop s’éloigner de la ville. Comme pour dire, la session extraordinaire pourrait donc être convoquée l’un de ces quatre. Il sera question d’adopter certains rapports des commissions mixtes paritaires, pour ne pas trop charger la très controversée session budgétaire du mois de septembre prochain. Vu de la Constitution, une session extraordinaire du Parlement ne doit pas dépasser les 30 jours calendrier. Grevisse KABREL
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top