Liens commerciaux

0
* AFDC, CCU, ACO ont également apposé leurs signatures au bas du document.
« L’ouverture » à la signature de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo (FCC) débutée dimanche 1er juillet, se poursuit ce mardi 3 juillet à Kinshasa.
L’ouverture à la signature de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo (FCC) débutée dimanche 1er juillet, se poursuit ce mardi 3 juillet à Kinshasa.

Hier lundi 2 juillet, 15 regroupements et partis politiques ont adhéré à la méga plateforme électorale dirigée par le Raïs. Au nombre de ces regroupements et partis politiques, le Parti du Peuple pour la Reconstitution et la Démocratie (PPRD) dont son Secrétaire permanent, Ramazani Shadary, a apposé sa signature au bas de la charte constitutive du FCC.
Cet engagement du PPRD vient ainsi couper court à la rumeur répandue comme une traînée de poudre dans la ville haute, selon laquelle, un haut cadre de la première force politique de la Majorité Présidentielle aurait déclaré que le PPRD ferait cavalier seul lors des prochaines élections.
Outre le PPRD, l’Alliance des Forces Démocratiques pour le Congo (AFDC) de Modeste Bahati a également signé ladite charte. D’autres regroupements dont l’Alliance pour l’Avenir (AV) dirigé par le député Pius Muabilu, l’Alliance des Démocrates pour le Renouveau et le Progrès (ADRP) conduit par le député François Rubota, la CCU de Mende, Avenir du Congo (ACO) de Patrick Bologna ont également signé la charte du FCC pour soutenir le futur candidat de la MP à la présidentielle de décembre 2018.
Selon le programme distribué par les organisateurs de cette cérémonie, pour cet après-midi (14h) ce sont les présidents des Regroupements politiques, les personnalités indépendantes et la Société civile.
On rappelle que la nouvelle « machine électorale » conçue par le Président Joseph Kabila nourrit les ambitions de conquérir le pouvoir en soutenant un candidat commun à l’élection présidentielle prochaine sur base d’un programme commun. Pour cela, la Majorité présidentielle et l’opposition qui siègent au Gouvernement font bloc au sein du Front commun pour le Congo. Il est ouvert à l’adhésion des partis et regroupements politiques, des personnalités indépendantes et de la Société civile. Il a été créé début juin dernier à l’issue de la retraite gouvernementale à Kingakati sur " l’évaluation de la situation politique au regard des échéances électorales débutées".
Suivant la charte signée, chaque membre du FCC garde son identité et son autonomie. Le Président de la République Joseph Kabila est l’autorité morale du Front du fait de son initiative et du caractère fédérateur de celle-ci. Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top