Liens commerciaux

0
A la Commission électorale nationale indépendante, l’heure est à la course contre la montre. A l’approche du délai buttoir du 8 août prochain oblige.

Annoncé dans le ciel congolais, Moïse Katumbi a officiellement signalé son retour au pays le vendredi 3 août par Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. C’est du moins ce que révèle une correspondance datée du 30 juillet 2018 adressée à la direction de l’autorité de l’aviation civile.

Pour ce faire, l’ex gouverneur du Katanga a demandé dans ce courrier signé depuis Bruxelles, l’autorisation d’atterrir en jet privé le vendredi 3 août à l’aéroport de la Luano, à Lubumbashi, en provenance de Johannesburg, confirme l’AFP à qui il a envoyé sa lettre adressée à la direction de l’autorité de l’autorité de l’aviation civile.
"Je suis à Johannesburg", a-t-il indiqué, tout en précisant qu’il est prêt à passer par voie terrestre par la Zambie si sa demande était refusée.
Moïse Katumbi se fait accompagner de 6 de ses proches collaborateurs, à savoir : Olivier Kamitatu Etsou, Salomon Kalonda Della, Francis Kalombo Tambwa, DonPierrot Lukanda Sadiki, Henri Kongolo Biata, Claude Alfred Bushiri
A l’instar de tous les candidats à l’élection présidentielle, M. Katumbi doit déposer son dossier au plus tard le 8 août.

DE SA CONDAMNATION
La condamnation à trois ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière, se trouve suspendue sur la tête du leader de la plateforme "Ensemble" comme une épée de Damoclès. Il est également poursuivi pour recrutement de mercenaires dont le procès a été renvoyé au 10 octobre prochain par la Cour de cassation. Ce qui est qualifié "des farces judiciaires" par son avocat parisien Eric Dupond-Moretti.
Il a aussi balayé une troisième accusation en rapport avec la nationalité italienne de son client concluant : "Rien n’interdit qu’il rentre en RDC".

SESSANGA RASSURE
Le secrétaire général de la plateforme " Ensemble, Delly Sesanga, a confirmé dimanche 29 juillet dernier le retour de Moïse Katumbi avant le 8 août prochain. "Katumbi a quitté l’Europe pour un pays africain pour faire savoir à tous nos partenaires qu’il sera ici [à Kinshasa] avant le 8 août pour le dépôt de sa candidature. J’appelle les Kinoises et Kinois à réserver à cette belle nouvelle l’accueil que cela vaut", a-t-il indiqué à la presse
Sesanga insiste que Katumbi "ne se laissera pas intimider" par les menaces d’arrestation. "Pour nous, la liberté est la chose pour laquelle nous sommes prêts à consentir le plus grand sacrifice, nous ne reculerons pas face aux intimidations des uns et des autres. Katumbi sera bel et bien là", a t-il conclu. Emma Muntu

L’appel de Moni Della à un accueil chaleureux
Connu pour être l’un des porte-étendard de "Ensemble", Moïse Moni Della n’a pas caché sa joie caché sa joie face aux préparatifs du retour au pays de Moïse Katumbi qui se précisent.
En témoigne sa réaction présente depuis hier sur whatsApp.
Katumbi Chapwe rentre au pays de ses ancêtres le 3 août par l’aéroport de la Luano à Lubumbashi. Que Dieu lui accorde sa grâce et sa bénédiction. Que le peuple congolais dans sa diversité et au-delà des clivages puisse lui réserver un accueil exceptionnel à la dimension du combat qu’il mène pour le mieux-être des Congolais.
Moise Moni Della
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top