Liens commerciaux

0
Le Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA) va traiter la semaine prochaine les questions qui touchent au cœur du processus électoral en République démocratique du Congo. Il s’agit d’une tripartite CNSA-Gouvernement-CENI. Celle-ci portera sur l’évaluation de la mise en œuvre de l’Accord de la Cenco et du processus électoral.

L’objectif de cette initiative est de rassurer toutes les parties sur la crédibilité du processus électoral et d’en dissiper les malentendus. Cependant, les différentes inquiétudes restent focalisées sur la machine à voter au regard des réticences dans les rangs de l’Opposition qui ne participe pas au Gouvernement actuel.
Ainsi, pour couper court à la très vive polémique autour de cet outil informatique, Joseph Olenghankoy, dans un communiqué signé le vendredi 29 juin dernier, invite les Congolais détenant les preuves de la dangérosité de cette machine, de les déposer au bureau du CNSA. Ce, au plus tard aujourd’hui lundi 2 juillet à 18 heures.
Pour rappel, le rapporteur du CNSA Valentin Vangi avait, au cours d’une conférence de presse le mardi 26 juin dernier, annoncé que devaient figurer à l’ordre jour de la prochaine tripartite Gouvernement-CNSA-CENI, les élections, la décrispation politique, le dédoublement des partis politiques, la machine à voter, le financement des élections, l’indemnisation des familles victimes des événements malheureux de 2016.
Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top