Liens commerciaux

0
Comme ce bon vin qu’on sert à la fin, Adolphe Muzito dépose aujourd’hui mercredi 8 août, sa candidature au scrutin présidentiel de décembre prochain. Précision, cependant. Le Premier ministre honoraire n’y va pas sous la casquette PALU. Bien au contraire. Adolphe Muzito dépose sa candidature sous la bannière du Nouvel Elan. Il s’agit d’une plateforme électorale qui porte la candidature du "père des tribunes et de l’initiateur de l’Université populaire".

Selon des sources, l’acte que va poser Adolphe Muzito est tout, sauf une candidature de témoignage. Ni encore moins, un simple exercice d’exhibitionnisme. Il s’agit plutôt d’une candidature assortie d’offre politique réelle.
Adolphe Muzito, précisent ses proches, " a quelque chose d’original à offrir à ses concitoyens pour leur bien-être ". Fils Palu, économiste, doublé de la casquette d’ancien inspecteur des Finances, Adolphe Muzito n’ignore pas l’ampleur du défi à relever. Ses nombreuses Tribunes dans les médias, sa longue tournée d’environ deux mois en provinces, semblent suffisantes pour tout comprendre.

LE BON VIN SE SERT A LA FIN
Au" Nouvel Elan ", plateforme de soutien à la candidature d’Adolphe Muzito, " le bon vin se sert à la fin ". Dans une métaphore, les sociétaires de cette coalition comparent les différents prétendants à un poste électif, exactement comme ce fameux vin servi lors d’un festin. Comme l’élu de Kikwit a attendu le dernier jour, il est comparable à ce bon vin qui se sert à la fin.
Pour sa candidature, Adolphe Muzito bénéficie déjà du soutien de trois regroupements politiques, membres du Nouvel Elan. A savoir l’UREP, le PPA et de l’AAA. Tous se sont majestueusement engagés à le soutenir jusqu’à la victoire finale. Ils l’ont formellement exprimé dans une déclaration politique signée le 24 juillet à Kinshasa, au terme d’une réunion technique sur les enjeux politiques actuels en RD Congo. Au cours de cette rencontre, l’UREP, le PPA et l’AAA avaient invité l’ancien Secrétaire permanent adjoint du Palu, en charge des questions électorales, à concrétiser son projet de candidature au scrutin présidentiel du 23 décembre prochain. C’est ce que fera ce jour, Adolphe Muzito. Preuve que l’exhortation des trois regroupements politiques précités a été entendue.
Rappelons qu’Adolphe Muzito compte parmi les acteurs politiques qui ont toujours plaidé pour la restructuration de la Commission électorale nationale indépendante (CNI), gage des élections crédibles et acceptables par tous les Congolais ainsi que le nettoyage du Fichier électoral par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Il l’a clairement déclaré dans sa 19ème tribune. Par rapport au processus électoral en cours, le Premier ministre honoraire avait proposé, dans la même tribune, le réajustement de l’Accord du 31 décembre 2016.
S’agissant du partenariat Palu-MP, Adolphe Muzito a toujours été parmi les membres du parti cher à Antoine Gizenga qui soutiennent que " maintenir l’alliance Palu-MP au jour d’aujourd’hui est un non-sens".
Sans trop chercher les mots, l’élu de Kikwit avait plusieurs fois déclaré que ce partenariat politique signé le 30 septembre 2006, peu avant le second tour des élections présidentielles, n’existe plus. Les alliances étant à redéfinir. Depuis, Muzito avance à vau-vent. Laurel KANKOLE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top