Liens commerciaux

0
L’ex Premier ministre Adolphe Muzito a rencontré jeudi 23 août le président du sénat Léon Kengo wa Dondo.

Selon Steve Kivwata, porte-parole du candidat à la présidentielle A. Muzito, les deux personnalités ont parlé du processus électoral et de la candidature commune de l’opposition qui devra se faire autour d’un projet commun.

Sur le processus électoral, d’après S. Kivwata, les deux personnalités sont tombées d’accord sur le fait que les élections doivent être crédibles, transparentes, apaisées et inclusives.
Et cela passe notamment par l’abandon de la machine à voter, dit-il.

L’échange entre les deux anciens Premier ministres a aussi tourné sur la candidature commune de l’opposition.
Sur ce sujet, les deux personnalités ont discuté sur les moyens de concrétiser ce projet.

Bien que membre du Front Commun pour le Congo (FCC), coalition électorale et politique de la nouvelle majorité présidentielle, Kengo avait déclaré jouir de sa liberté et qu’il n’entendait nullement voté pour le dauphin choisi par le président Kabila le 8 août (Emmanuel Ramazani Shadary). Ce qui est contraire à la charte du FCC, lui avait rappelé aussitôt le ministre de la communication et médias Lambert Mende Omalanga.

Après cette forte position exprimée par le président de la chambre haute, il est donc normal que les candidats à la présidentielle, une vingtaine (24 au total provisoirement), le sollicitent pour avis ou appuis.

S’agissant de la rencontre d’aujourd’hui, c’est à l’initiative de deux personnalités qu’elle a eu lieu, selon le porte-parole de Muzito.

Juste avant cette rencontre, d’autres sources renseignent à 7SUR7. CD que Léon Kengo a eu un long échange avec son autorité morale: le président Kabila. Rien à encore filtré.

Cet entretien intervient après le tollé soulevé par sa sortie médiatique sur RFI.

G.M.M.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top