Liens commerciaux

0
*Le président de la Centrale électorale l’a déclaré au cours d’une réunion du Comité de liaison CENI-Partis et regroupements politiques.

Il n’y aura pas de prolongation pour l’inscription des candidatures aux élections présidentielle et législatives prévues le 23 décembre prochain. Corneille Nangaa qui s’en tient au calendrier électoral précise aux acteurs politiques que les Bureaux de réception et de traitement de candidatures (BRTC) seront fermés ce mercredi 8 août dans la soirée, comme initialement prévu. Il l’a déclaré au cours d’une réunion du Comité de Liaison CENI-Partis et regroupements politiques le samedi 04 août, au Palais du peuple à Kinshasa.

Ce cadre de concertation et d’échanges d’informations sur le processus électoral regroupe les mandataires des partis politiques et regroupements politiques légalement reconnus en République Démocratique du Congo et régulièrement accrédités par la Commission Electorale Nationale Indépendante. Il a permis à la Ceni de fournir aux acteurs politiques, des explications claires sur la manière de constituer un dossier de candidature.
Corneille Nangaa a, à cet effet, invité les candidats indépendants, les partis et regroupements politiques à capitaliser ces quelques jours restants, car il n’y aura même pas une prolongation d’un seul jour, a-t-il insisté. « Vous devez savoir que si nous glissons d’un jour en cette période, nous devons glisser de sept jours pour l’organisation des élections. Car, la loi prévoit que les élections s’organisent un dimanche, si nous ratons le dimanche 23 décembre, on devra attendre sept jours après. Je ne veux pas que la Ceni porte cette responsabilité. Je vous invite donc à capitaliser le reste de ces jours, pour déposer vos dossiers de candidature en bonne et due forme dans les différents BRTC ».

SEANCE ACADEMIQUE SUR LE GUIDE DU CANDIDAT AUX ELECTIONS.
Liant l’utile à l’agréable, Corneille Nangaa, comme un enseignant dans une salle de classe, a usé d’une méthodologie pédagogique pour expliquer aux mandataires des partis et regroupements politiques comment remplir les différents formulaires de dépôt de candidature, lequel se fait en majuscule avec de l’encre bleu.
Cette approche a permis d’élucider quelques confusions dans le chef des acteurs politiques. Sur cette question essentiellement, beaucoup de partis et regroupements politiques ont fait preuve de lacunes, surtout lors d’inscription des candidatures à la députation provinciale. Ce qui a poussé la Centrale électorale à déclarer irrecevables certaines listes de candidatures.
Les huit formulaires de déclaration de candidature ont été ainsi passés au peigne fin, l’un après l’autre, du C1 (formulaire de déclaration de candidature aux élections présidentielle ou législatives) au C8 (formulaire de synthèse des candidatures aux élections législatives).
Corneille Nangaa a profité également de cette rencontre pour inviter les partis politiques à développer la dimension organisationnelle et administrative dans leur structure. Car, a-t-il conseillé, « un parti politique n’est pas que le militantisme ou le débat, c’est aussi la capacité organisationnelle. Lors du dépôt de candidatures aux provinciales, nous avons constaté un déficit organisationnel criant de la part des partis politiques tant de la Majorité que de l’Opposition. »
Une autre question à l’ordre du jour de ces échanges, est celle relative aux différentes pièces à joindre à la déclaration de candidature, notamment la photocopie de la carte d’électeur obligatoirement par le candidat titulaire à la députation nationale et ses deux suppléants, le certificat de nationalité et l’extrait du casier judiciaire pour le candidat président de la République, l’original de la preuve de paiement de la caution non remboursable, les quatre photos passeport (de préférence en couleur), etc. Les conditions d’éligibilité, d’inéligibilité et les procédures à la clôture des BRTC, ont été également expliquées aux mandataires des partis et regroupements politiques.

UN PREMIER LOT DE MATERIELS ELECTORAUX BIENTOT A KINSHASA
Pour rassurer les acteurs politiques que le train des élections est réellement en marche, le président de la Ceni a annoncé l’embarquement depuis la Chine et la Corée du Sud, des premiers matériels électoraux constitués de kits bureautiques et de machines à voter.
Pendant ce temps, a-t-il ajouté, la Ceni a dépêché des équipes sur terrain pour procéder au repérage des Bureaux de Vote et de Dépouillement (BVD). Cette opération se fait au même moment que l’affichage des listes provisoires des électeurs. Sur ce point, le président Nangaa invite les électeurs, ainsi que les partis et regroupements politiques à vérifier leurs noms et à faire signifier à la Ceni d’éventuelles erreurs qui pourraient en découler. Les partis politiques pourront aussi vérifier que les millions d’électeurs enrôlés sans empreintes digitales existent réellement pour mettre fin à la polémique autour de ce sujet. MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top