Liens commerciaux

0

Le Gouvernement de la République a adopté mercredi neuf mesures de riposte contre la maladie à virus Ebola qui sévit actuellement dans l’aire de santé de Mangina dans la zone de santé de Mambalako, province du Nord Kivu , au cours du 16ème conseil extraordinaire des ministres présidé par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange.

Selon le ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende Ombalanga qui a fait le compte rendu de cette réunion, ces mesures portent notamment sur la surveillance épidémiologique ,la surveillance des points d’entrée et de sortie vers les autres provinces et des pays voisins, la prévention des infections dans les lieux publics, la vaccination, la prise en charge psychologique et sociale des victimes et de leurs proches , la sensibilisation psychosociale, l’installation des centres de traitement d’Ebola à Magina, Goma et Beni, la gratuité des soins dans toutes les zones de santé affectées.



Il a ajouté que le conseil a décidé également le remplacement de tous les matériels de l’hôpital de Magina. La coordination de cette riposte a été faite sous le leadership du gouvernement dont le ministre de la Santé a mis en œuvre une stratégie mixte avec des centres concentriques autour de l’épicentre pour ne pas disperser les forces.

Le cout de la riposte s’élève à 43millions de dollars américains couverts respectivement par le reliquat de 13 millions affectés préalablement après la stabilisation de la riposte de l’épidémie de l’Equateur, et des fonds propres du gouvernement, à travers le programme TDFF du gouvernement financé par la Banque mondiale et les partenaires.









La riposte a reçu l’appui technique et logistique de la MONUSCO, du système des Nations Unies, de l’Unicef, d’OCHA. Quant à la situation épidémiologique, sur les 102 cas signalés, 75 ont été confirmés avec 27 probables. Sur un total de 59 décès, on a enregistré 27 cas probables et 32 confirmés.

La vaccination, élément déterminant pour briser la chaîne de contamination est en cours. Sept mille vaccins acquis ont été acheminés sur place. A ce jour, plus de 2000 personnes sont déjà vaccinées contre cette maladie.

Le Conseil des ministres a , sur proposition du ministre des Transports , décidé d’initier une campagne de sensibilisation et de prévention contre l’épidémie à virus d’Ebola dans tout le corridor de transport de la sous région d’Afrique dont la RDC fait partie ainsi que la mise en place des mécanismes de surveillance, protection , suivi et évaluation avec les services connexes et les pays voisins.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top