Liens commerciaux

0


Il n’aura pas fallu trop attendre pour avoir le son de cloche de l’Udps/Tshisekedi suite au choix exclusif du Président Sud-africain Cyrille Ramaphosa de voir uniquement le dauphin Ramazani Shadary, dans le registre des non-officiels, lors de son passage le 10 août. Dans une lettre adressée au successeur de Jacob Zuma, le Secrétaire Général Kabund s’exclame: «nous tenons à vous exprimer notre inquiétude à la suite de l’audience par vous accordée à Monsieur Emmanuel Ramazani Shadary, un des candidats à l’élection présidentielle du 23 décembre 2016, lors de vote officielle dans notre pays, sans pour autant vous intéresser aux autres challengers». L’Udps/Tshisekedi qui proteste contre cette manière d’agir parait lire dans cela comme certains dans l’opinion une partialité de la part de Cyrille Ramaphosa. Et, enfin, espère voir le tir être rectifié par une sincère impartialité.

‘’Cet acte singulier a étonné plus d’un congolais et a donné cours à diverses interprétations dans le microcosme politique congolais. L’interprétation majeure de votre geste par la classe politique de notre pays tend à considérer que le président sud-africain a choisi son camp et qu’il a, par la même occasion, présenté au peuple congolais et au monde, le futur président de la République Démocratique du Congo’’, dit Jean-Marc Kabund-A-Kabund qui relaie là un avis largement commenté dans l’opinion publique. Devant pareille interprétation aussi dangereuse pour la démocratie dans notre pays, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social tient à élever une véhémente protestation. Cela, dans l’espoir que la lettre adressée à Cyrille Ramaphosa saura causer un déclic et éviter un bis-repetita par un autre Chef d’Etat.
Danny Ngubaa
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top