Liens commerciaux

0
* Aubin Minaku les invite à soutenir le dauphin du Chef de l’Etat.

Les femmes leaders du Grand Bandundu réunies au sein de la dynamique " Mfumu Nketo " se sont retrouvées le vendredi dernier à Kinshasa autour de l’initiateur de la plate forme " Grand Bandundu ", Aubin Minaku, pour réfléchir sur le thème : " le grand Bandundu au féminin face aux enjeux de l’heure ".

A cette occasion, le président de ce regroupement a exhorté les femmes du Bandundu à considérer le choix porté par le chef de l’Etat sur son dauphin d’Emmanuel Ramazani Shadari. Ce, à travers un soutien et un encouragement pendant le processus électoral en cours.
Pour sa part, la présidente de l’association " Mfumu Nkento ", l’une des branches de la plate forme " Grand Bandundu " est convaincue qu’il est question de consolider la visibilité des femmes en regardant dans la même direction, pour se mettre en ordre utile de bataille afin d’atteindre l’émergence dans tous les domaines. Particulièrement en ce qui concerne les enjeux politiques de l’heure.
Marie-Ange Lukiana Mufwankolo a expliqué que les femmes leaders du " Grand Bandundu " ont l’ambition de contribuer à bâtir à partir de cet espace socioculturel, un socle d’unité et de développement dans un véritable élan de solidarité. Elle a saisi cette opportunité pour expliquer le concept " Mfumu Nketo " qui fait référence à la richesse culturelle du Bandundu pour, notamment, valoriser la femme. Car, ce concept signifie « une femme élevée en dignité, revêtue du pouvoir et de leadership », a soutenue la présidente de cette dynamique.
Dans le cadre des enjeux de l’heure, liés aux aspirations de consolidation de la paix dans le pays et de la tenue prochaine des élections, les " Mfumu Nkento " ont félicité le chef de l’Etat Joseph Kabila pour la prise en compte de la constitution, par la désignation de son dauphin à l’élection présidentielle, a fait remarquer Marie-Ange Lukiana. En plus, cette dynamique de femmes leaders du Grand Bandundu a remercié le président Joseph Kabila Kabange pour avoir promulgué la loi sur la parité, permettant ainsi à la femme congolaise, de faire entendre sa voix et de participer aux instances de prise de décisions.
Avant de terminer, Marie-Ange Lukiana a annoncé la tenue dans les prochains jours, d’un grand rassemblement pour marquer l’implication sans exclusion du plus grand nombre de femmes, dans le processus électoral en RDC. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top