Liens commerciaux

0
Qui pouvait l’imaginer? La présence des avocats de Vital Kamerhe, -à la tête le secrétaire général de l’UNC, Jean-Baudouin Mayo à l’audience de Jean-Pierre Bemba Gombo, devant la Cour constitutionnelle, le vendredi 30 août. Pourtant, ils étaient là ! Les reporters de C-NEWS, les ont bel et bien vus dans la salle entrain de défendre Bemba. Un acte de fair-play, auquel personne ne s’y attendait ; surtout quand on sait que depuis un temps ça tire de partout pour accuser Kamerhe de vouloir faire sauter l’opposition. Avec ce geste l’on peut déduire que le candidat de l’UNC, à la présidence de la République demeure attacher à l’unité de l’opposition. Si cela n’était pas le cas, l’homme n’enverrait pas ses avocats défendre Bemba. Il y a de quoi lui accordé des mesures atténuantes et émettre de réserves, quand il faut détester sa qualité d’opposant. A propos justement de cette présence des avocats de Kamerhe aux côtés de ceux de Bemba, il faut avouer que cette unité tant recherchée peut se consolider encore plus. Même quand il sera question de designer le candidat commun à la course aux charges suprêmes de la République. Le geste de Kamerhe est comme un appel de pied lancé à tous ses pairs candidats, dans le seul sens de cimenter l’unité de l’opposition en perspective de la grande victoire du dimanche 23 décembre.

C-News
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top