Liens commerciaux

0
Jean-Pierre Bemba a estimé ce samedi 22 septembre 2018 qu'au stade actuel du processus électoral, les conditions ne sont pas réunies pour tenir des scrutins crédibles à trois mois de l'échéance fixée par la CENI.

Le président du Mouvement de libération du Congo (MLC) parle notamment de la machine à voter et des électeurs sans empreinte digitale comme difficultés majeures pour la réalisation de bonnes élections.

"Nous ne devons pas accepter qu'ils nous trompent avec de faux résultats de vote. Il faut que la machine à voter soit écartée et qu'on nettoie le fichier électoral. Nous ne devons pas accepter d'aller aux élections dans ces conditions-là. Si nous y allons, soyez sur que les résultats finaux sont déjà connus", a-t-il déclaré au cours d'une adresse téléphonique aux militants et cadres de son parti regroupés au siège fédéral du MLC à Kinshasa.

L'ancien vice-président congolais évoque également l'environnement politique qui demeure d'après lui, crispé à la veille des élections.

"La RTNC appartient seul au ministre de l'information, d'autres leaders politiques (Muyambo, Diongo) sont encore en prison, ce n'est pas normal", déplore-t-il.

"Je demande à la population et à l'opposition d'être vigilants", prévient-il.

Fonseca Mansianga
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top