Liens commerciaux

0
Tous les projecteurs sont braqués sur Kamako où des milliers de congolais sont arrivés en provenance de l’Angola depuis trois semaines environ, mais c’est chaque jour que les refoulés et les retournés volontaires arrivent à Muanda (Kongo central).
« Même bien avant l’opération de grande envergure lancée par les autorités angolaises nous recensons les arrivées ici. Ils viennent à 10, à 3, à 5, mais c’est chaque jour. Ce n’est pas en grand nombre, mais c’est chaque jour. Nous, c’est Cabinda et Soyo », a dit à ACTUALITE.CD Willy Iloma, président du Collectif des ONG des droits de l’homme à Muanda.
Ces derniers temps, Willy Iloma n’a pas enregistré des cas de violation des droits de l’homme.
« Depuis un certain temps, les cas de violation des droits de l’homme sont rares. On en enregistre des moins en moins, mais on reste vigilants », a t-il ajouté.
Quand ils arrivent, ils sont hébergés dans des familles d’accueil et d’autres tentent de rentrer en Angola.
D’autres refoulés sont signalés également les provinces de l’ex-Bandundu.
Le gouvernement a annoncé le déploiement dans un futur proche d’une délégation gouvernementale pour se rendre compte de l’ampleur de la situation.
Plus de 200 000 congolais sont déjà arrivés en provenance du territoire angolais, selon les derniers chiffres.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top