Liens commerciaux

0
La réaction du Front commun pour le Congo (FCC) après la publication de l’article « Claudel-André Lubaya sur le meeting du FCC : les 180 mille personnes vues par la PNC-FCC étaient financièrement conditionnées et politiquement non engagées », n’a pas tardé. « Il est triste qu’au lendemain de la réussite du méga meeting, les opposants en mal de positionnement affichent leur peur. Le FCC est un grand regroupement politique qui mérite ce succès », déclare à Scooprdc.net un haut cadre du Comité stratégique du FCC qui a préféré garder l’anonymat.

Selon ce haut cadre, les accusations portées sur le FCC sont de mauvaise foi. « Ceux qui parlent du conditionnement de la population par l’argent du trésor public, ont eu à gérer les institutions de ce pays. Ils connaissent toutes les procédures pour avoir l’argent du trésor. Peut-on payer plus de 200.000 personnes avec l’argent du trésor sans que les fonctionnaires des ministères concernés le sachent ? Avec les nouvelles technologies de l ‘informations, les fonctionnaires de l’Etat et les agents la banque centrale n’hésiteraient pas à mettre ces documents à la place publique », argumente-t-il

Au sujet de la présumée réquisition forcée des bus Transco, il précise : « On sait que partout dans le monde, il y a toute une organisation pour le transport des militants ou des citoyens qui participent aux événements. Combien fallait-il pour louer des bus pour un regroupement organisé ? Ils parlent de 60 mille dollars américains. Est-ce vraiment un montant qui peut créer polémique pour un regroupement qui a plus de 300 partis et des personnalités indépendantes ? Faites le calcul si chaque parti ne donnait que 50USD, nous sommes à combien de USD ? S’ils (opposants) n’avaient pas des bus le jour de leur meeting, c’est puisqu’ils n’avaient pas payé à l’avance ! Où est notre problème ? Et que dire de ceux qui sont venus à moto, à vélo ou à pied ? Ils sont venus car ils sont convaincus de leur engagement. Ils l’ont témoigné en venant au meeting. Ne pas l’accepter, c’est vraiment de la mauvaise foi. Tout ceci témoigne que les opposants sont en mal de positionnement. Qu’ils assument leur échec de mobilisation des troupes ».

Une autre réaction est de Lambert Mende Omalanga, ministre des médias et communication mais aussi autorité morale de la Convention des Congolais Unis (CCU) dont on présume être le porte-parole dans la campagne du candidat Emmanuel Ramazani Shadary. « Pure présomption : l’engagement politique des Congolais devrait-il être homologué par C.C Lubaya ? », s’interroge l’homme au verbe facile.

De toutes les façons, au FCC on estime que le succès du stade Tata Raphael n’a jamais été récolté. « Même au combat d’Ali et Foreman en 1974, dans ce stade, on n’a pas vu ce monde ! Même du temps du maréchal, personne n’a vu un monde pareil. C’est une nouvelle ère dans l’histoire des meetings », se félicite-t-on.

Owandi.

SCOOP.CD
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top